Tout sur le WiFi

Le WiFi est, partout dans le monde, l’accès préféré à Internet. Cela n’est pas étonnant car la connexion sans fil est établie rapidement. Elle permet une transmission de données et pratiquement tous les périphériques disposent, soit d’un module sans fil, ou peuvent être respectivement étendus au moyen d’un client sans fil USB.

Ce n’a toutefois pas toujours été le cas : au début de l’ère du DSL, la connexion Internet était établie via le câble LAN, avant l’arrivée de la connexion WiFi, une alternative de luxe. En outre, tous les WiFi ne sont pas semblables : la technologie continue de se développer et différents standards caractérisent ce parcours. Cet article est consacré aux standards et à d’autres caractéristiques intéressantes concernant le WiFi.

Que signifie WiFi ?

On traduit en français par WiFi l’abréviation WLAN qui signifie « Wireless Local Area Network ». À l’aide de cette technologie, les périphériques comme les tablettes, PC ou smartphones peuvent établir une connexion sans fil avec un réseau sans fil. Pour qu’un réseau sans fil soit établi, un routeur qui prend en charge le WiFi est nécessaire (par exemple la FRITZ!Box 7590). Celui-ci reçoit le signal DSL, câble ou LTE entrant et l’envoie aux périphériques correspondants situés dans la zone de réception.

Sinon la connexion sans fil fonctionne comme un réseau par câble : les périphériques sans fil s’enregistrent et échangent des données avec le routeur. Les avantages sont clairs : les câbles gênants ne sont plus nécessaires et vous pouvez vous déplacer avec votre portable et les autres appareils librement dans la zone de réception sans perdre la connexion. De plus, les périphériques se connectent de nouveau automatiquement au WiFi lorsque vous revenez dans la zone de réception après l’avoir quittée. Le cryptage moderne WPA 2 garantit la sécurité des connexions WiFi sur les modèles de FRITZ!Box : chaque réseau WiFi est sécurisé, dès la sortie d’usine, avec une clé réseau individuelle.

Quels sont les avantages du WiFi bi-bande ?

Le WiFi étant un réseau radio, les signaux radio doivent être transmis dans un certain réseau ou une gamme de fréquences. Le standard fixé depuis de longues années est le réseau 2,4 GHz. Cela signifie que tous les périphériques sans fil situés dans le réseau domestique émettent dans cette fréquence ; ce qui conduit, pour bon nombre d’appareils, non seulement à une trop grande utilisation mais également, le cas échéant, à un endommagement des périphériques. La bande de 5 GHz, qui est nettement moins sujette aux perturbations, peut être également utilisée pour le WiFi en plus de la bande de 2,4 GHz.

L’introduction du standard WiFi AC en 2013 a permis pour la première fois une plus large utilisation pour les réseaux sans fil de 5 GHz avec le client adéquat. Le WiFi bi-bande signifie que la FRITZ!Box peut servir simultanément des périphériques connectés sur les deux canaux. Lorsque la technique dans le routeur sans fil décide d’elle-même quelle bande s’adapte au mieux à quel périphérique et change au besoin de bande, on appelle cela le Band Steering.

Quels sont les standards existants ?

Le standard WiFi AC a déjà été cité en tant que standard de pointe. Toutefois, certains de ses prédécesseurs avaient chacun apporté de nouvelles possibilités. Les standards WiFi les plus importants sont listés brièvement ci-après :

IEEE 802.11 : Il s’agit ici du standard qui sert de base à la communication dans des réseaux sans fil. Le premier standard WiFi datant de 1997 permettait de transmettre des données allant jusqu’à 1 Mbit/s. Les lettres « IEEE » sont l’abréviation de l’éditeur du standard, l’Institute of Electrical and Electronics Engineers. Les standards suivants sont des perfectionnements du IEEE 802.11.
IEEE 802.11b : Le premier perfectionnement de la période de l’an 2000 est caractérisé par le b. En théorie, jusqu’à 11 Mbit/s peuvent être transmis dans le réseau de 2,4 GHZ avec le WiFi b.
IEEE 802.11g : Le WiFi g est le successeur du WiFi b et émet des signaux lui aussi uniquement dans le réseau de 2,4 GHz. La vitesse de transmission maximale s’éleva à 54 Mbit/s et fut disponible comme standard à partir de 2003.
IEEE 802.11n : En septembre 2009, le standard suivant WiFi N a été adopté. Le WiFi N peut communiquer avec des périphériques sur la bande de 2,4 GHz aussi bien que sur la bande de 5 GHz et transmettre des données à des vitesses allant jusqu’à 600 Mbit/s.
IEEE 802.11ac : Le WiFi AC a été standardisé fin 2013 et représente, en 2017, la variante du WiFi la plus moderne et la plus rapide. Le WiFi AC n’est standardisé que pour la bande de 5 GHz. La vitesse pouvant actuellement atteindre jusqu’à 1733 Gbit/s dans une configuration de périphériques avec 4 antennes est toutefois une nouveauté. Vous trouverez plus d’information sur le WiFi AC ici dans le guide.

Naturellement, l’avancée ne s’arrêtera pas là : l’un des prochains standards WiFi portera le nom WiFi AX et entrera dans de nouvelles dimensions de vitesse. Les standards WiFi sont, en outre, rétro-compatibles ce qui simplifie la communication entre les périphériques dans le réseau domestique.